INFORMATION SUR LA MALADIE DE LYME

Publié le par Jean Dornac

 Par Catherine Declis

 

 

Si cette information sur la maladie de Lyme en expansion fulgurante peut aider certains, qu’ils soient malades ou praticiens, cet écrit ne sera pas vain.


La maladie de Lyme (ou borreliose) est une infection due à un spirochète appelé Borrelia, transmis par une piqûre de tique et qui entraîne des troubles pathologiques divers.


Les principaux symptômes et complications possibles :

 

·         fatigue, asthénie profonde, avec ou sans relation avec des efforts

·         troubles dermatologiques, érythème migrant, dermatite chronique atrophiante…

·         syndrome grippal, avec ou sans fièvre, migraines…

·         difficulté de concentration, perte de mémoire, vertiges, confusion…

·         douleurs le long des trajets nerveux, douleurs articulaires, arthrites, paralysie faciale, engourdissement des membres, frissons, myalgies, tremblements des membres à l'effort, fasciculations, nuque raide, méningite lymphocitaire, encéphalomyélite progressive, arthrite chronique destructive …

·         troubles du rythme cardiaque, péricardite

·         troubles oculaires

·         La maladie de Lyme peut donner une multitude de symptômes rendant le diagnostic difficile.

Celle ci peut évoquer de nombreuses maladies telles que : le lupus, la fibromyalgie, Parkinson, Alzheimer, arthrite chronique, certaines affections psychiatriques, maladies auto-immunes, syndrome de fatigue chronique…,

En France, la maladie de Lyme est estimée à environ 6 000 cas annuels.

Les tiques infectées (20 % d’entre-elles sont porteuses des germes) sont répandues sur l’ensemble du territoire français, à l’exception d’une petite zone méditerranéenne et des régions situées à une altitude élevée. Le plus fort taux de contamination est le nord est de l’hexagone.


Malheureusement, les conséquences d’une morsure sont trop souvent prises à la légère car les symptômes se manifestent parfois des semaines, voire des mois après l’épisode. La plupart du temps le sujet ne fait même plus la relation entre cette morsure et les symptômes qui surviennent.


Les signes d’une contamination par des borrelies sont multiples : rougeur et durcissement des tissus autour du point de morsure, fatigue extrême, douleurs articulaires, ennuis digestifs, céphalées…


Or, le test immunologique le plus souvent proposé selon la méthode Elisa n’est pas fiable et peut rendre des résultats négatifs d’une contamination avérée qui ne sera décelable que par examen de biologie moléculaire Western Blot, jamais prescrit à ma connaissance sinon par quelques praticiens et rares sont les laboratoires à pratiquer cette méthode.


Ainsi, une personne contaminée peut demeurer des années en errance médicale, simplement confortée par le fait que la sérologie négative ne peut de fait pas signer une maladie de Lyme, engendrant des aggravations majeures au fil des années qui seront très difficiles à vivre pour le malade.


Il est important de noter que la bactérie a une affinité particulière avec le mercure et les métaux lourds et s’installe très favorablement en organisme déjà surchargé, ceci pour rappeler aux chercheurs l’existence du mercure et métaux lourds en nos organismes qu’il n’est plus heure d’ignorer ou cacher et enfin aux praticiens de rechercher avec une proposition d’examen fiable accessible pour tous et des moyens thérapeutiques facilités pour les éliminer, ceci étant le propre de leur métier.


Différentes possibilités de traitements sont proposées, bien souvent des antibiothérapies sur des mois et des années… Sans commentaire.


Le traitement à mon sens qui puisse espérer apporter un mieux vivre selon le stade d’atteinte de la personne contaminée est un traitement par huiles essentielles et concentré de propolis, le tic-tox, en ayant soin d’aider le foie à surmonter cette épreuve à paroxysmes majeurs de libération de neuro toxines qu’il faudra ensuite éliminer, d’où la nécessité de boire beaucoup d’eau, un régime alimentaire adapté selon le contrôle du Ph urinaire…


Inutile d’ajouter que ces produits naturels issus de recherches adaptées ne sont pas donnés ni remboursés, et parfois difficiles à trouver… Bien désolée pour les personnes contaminées !


Et suivent  toutes les précautions que votre médecin, sensibilisé et informé se devra de vous communiquer selon son éthique propre de santé, et s’il vous plaît, si vous évoquez la question en diagnostic éventuel à poser, ne le laissez pas vous rire au nez, une maladie de Lyme chronique n’est pas une plaisanterie et il est un devoir aux professionnels de santé de s’en assurer ! 


A méditer !


Pour les personnes concernées, une conférence débat le 12 mars à Yerres et des informations quant à la maladie


http://www.francelyme.fr/index.html

Commenter cet article

Catherine Declis 14/03/2009 19:59

Bonjour Monsieur Maillier,

Merci pour votre précieux complément d'information


Pour la Suisse, il est possible de s'adresser à :

EWARIM CHDV
CP 130
CH 2074 MARIN SUISSE
00 41 32 753 27 04

A noter, le produit est depuis 2007 taxé d'une TVA à 19,6% et non plus 5,5 %

Une vidéo explicative de la maladie de Lyme chronique ici :

http://www.francelyme.fr/UOS.html

Avec mes bonnes pensées,

Catherine.

MAILLIER Bernard 12/03/2009 13:29

bonjour,
Concernant la maladie de LYME, effectivement, seul le tictox peut apporter une réponse.
Dans un premier temps, dès que l'on est "accroché" par une tique, il faut mettre 2 ou 3 gouttes de tictox sur la tique. Attendre quelques minutes et sortir la tique5 Le produit a fait mourir la tique. Puis, aussitôt après, badigeonner l'endroit de la morsure avec le produit. Répéter l'opération 2 à 3 fois dans les 24 h. Il est possible de mettre un sparadrap imbibé du produit.
S'il y a suspicion d'avoir été mordu par une tique, il faut faire un traitement avec le tictox à savoir: 5 gouttes 3 fois par jour pendant 1 à 2 mois.( mettre le produit dans du miel.
Vous pouvez demander la documentation sur le site indiqué en bas de page.
Où se procurer le tictox:
Nutrivital
4 rue Foch
67450 MUNDOLSHEIM
Site internet: www.nutrivital.fr