Incinération et cancers...

Publié le par Jean Dornac

(Reprise d'articles d'altermonde)

...des résultats alarmants passés sous silence








dimanche 6 avril 2008

Paris, le 2 avril 2008 - Le 30 novembre 2006, l’institut de veille sanitaire (InVS) rendait public les résultats préliminaires de l’étude sur l’incidence des cancers à proximité des usines d’incinération d’ordures ménagères.

Le CNIID s’était déjà alarmé des excès de risque significatifs mis en évidence et attendait les résultats définitifs [1]. Près d’un an et demi après, ils sont enfin disponibles... et plus alarmants encore ! Le tableau ci-contre montre que, pour tous les types de cancers, les risques relatifs avaient été sous-estimés en 2006. Etant donné les courtes périodes de latence choisies entre exposition et apparition d’un cancer (5 ans pour les leucémies, 10 ans pour les autres cancers), il y a, en plus, de forts risques que les résultats restent encore sous-estimés par rapport à la réalité, ce que reconnaît d’ailleurs l’InVS à plusieurs reprises dans le rapport : le pic d’apparition des cancers n’est ainsi peut-être pas encore atteint.

 

Types de cancer

Excès de risque de cancers - Résultats préliminaires – novembre 2006

Excès de risque de cancers - Résultats définitifs – mars 2008

Myélomes multiples (hommes)

-

+23%

Myélomes multiples (2 sexes)

-

+16%

Sarcomes des tissus mous (2 sexes)

+12,9%

+22%

LMNH [2](chez la femme)

-

+18%

LMNH (2 sexes)

+8,4%

+12%

Cancer du foie (2 sexes)

+9,7%

+16%

Cancer du sein chez la femme

+6,9%

+9%

Tous cancers chez la femme

+4%

+6%

 

Les résultats de cette étude qui porte sur une situation passée (incidence de cancers entre 1990 et 1999) ne peuvent être transposés à une situation actuelle selon l’InVS. « Nous allons demander aux populations qui vivent aujourd’hui à proximité d’un incinérateur de patienter 10 ou 20 ans pour lancer une nouvelle étude et pour connaître le risque qu’un incinérateur actuel ait provoqué un cancer » s’insurge Sébastien Lapeyre, chargé de mission incinération au CNIID. Les mises aux normes ne peuvent pas tout, eu égard notamment au cocktail chimique présent dans les fumées. « Les normes ne sont pas des normes sanitaires mais uniquement des normes techniques : ce n’est pas parce que les normes sont divisées par 10 sur tel ou tel polluant que les risques diminueront d’autant » pr& ! eacute ;cise Sébastien Lapeyre. Le corps médical, en parallèle des ONG, s’est d’ailleurs massivement mobilisé pour dénoncer les risques sanitaires actuels de l’incinération. Les populations paient au prix fort le manque de volontarisme pour réduire le recours à l’incinération. Alors que les travaux du Grenelle sont en cours, ces nouveaux résultats, passés inaperçus, viennent confirmer une fois de plus les risques liés à l’incinération et le peu de cas fait au principe de précaution.

 

Contacts : Sébastien Lapeyre - 01 55 78 28 65 (sebastien@cniid.org)




Le Centre National d’Information Indépendante sur les Déchets (CNIID) est une Association Loi 1901, financée essentiellement par les dons et cotisations.

Personne physique ou morale, votre adhésion lui est essentielle.

C’est parce que des personnes comme vous et nous ont soutenu le CNIID depuis 10 ans que son équipe est là aujourd’hui pour échanger avec vous.

Abonnez-vous gratuitement aux lettres d’information du CNIID.

N’hésitez pas non plus à parler de nos actions autour de vous et à nous communiquer l’adresse mail de personnes susceptibles de nous rejoindre.

21, rue Alexandre Dumas - F-75011 Paris

tél. +33(0)1 55 78 28 60 - fax. +33(0)1 55 78 28 61

info@cniid.org
Toute contribution peut être virée le compte de La Banque Postale n°20041-01012-4402826

— Agréé par le Ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables (MEDAD), au titre de l’article L. 141-1 du code de l’environnement au niveau national, le Centre National d’Information Indépendante sur les Déchets (CNIID) est la seule Association nationale qui traite spécifiquement des déchets ménagers en France.

[1] Rapport disponible sur : www.invs.sante.fr

[2] LMNH : Lymphones malins non hodgkiniens

 

Commenter cet article