Alain Refalo sanctionné !

Publié le par Jean Dornac

 

Je salue, ici, le courage d'Alain Refalo, et sa volonté de désobéissance dans l'intérêt des élèves. Je ne peux que le soutenir en publiant les informations le concernant et celles des autres enseignants qui luttent avec lui.

Je suis, nous sommes, solidaires de toi, Alain !
J
ean Dornac

                                                                   * * *

Alain Refalo, premier enseignant de France à avoir informé, dès le 6 novembre, par lettre ouverte à son inspecteur de circonscription, qu’il entrait en désobéissance pédagogique pour résister à la mise en œuvre des réformes du ministre de l’Education Nationale, a été informé par l’inspection académique de la Haute-Garonne qu’il était sanctionné d’un retrait de salaire de deux journées par semaine à compter du 5 janvier pour n’avoir pas mis en place réglementairement le dispositif de l’aide personnalisée deux heures par semaine.

 

Cette sanction financière fait suite à plusieurs visites d’observation de l’Inspecteur de l’Education Nationale dans la classe d’Alain Refalo au cours desquelles il a été constaté que ces deux heures étaient consacrées à une activité théâtre avec l’ensemble des élèves. Rappelons que ces deux heures se situent sur un temps extra-scolaire et que la présence des enfants est soumise à l’autorisation des parents.

 

Alain Refalo, accompagné de Laurent Cabreils représentant du SNUipp31, a été reçu ce matin par le secrétaire général et l’inspecteur d’académie adjoint, pour prendre connaissance du dernier rapport de visite de son inspecteur. C’est à l’issue de la lecture par l’intéressé de ce rapport que le secrétaire général a informé Alain Refalo des sanctions qui lui étaient infligées. Alain Refalo a alors déclaré qu’il assumait les risques liés à son action de désobéissance, et que les sanctions ne le dissuaderaient pas de poursuivre ce légitime combat contre le démantèlement de l’école publique.

 

Depuis plusieurs semaines, ce combat est désormais collectif. Des milliers d’enseignants sont entrés en résistance et en désobéissance pédagogiques notamment sur le terrain des nouveaux programmes, de l’aide personnalisée, des évaluations nationales et du fichier Bases élèves. Près de 2 000 enseignants l’ont fait savoir ouvertement à leur hiérarchie par écrit. Cette action collective inédite témoigne du profond malaise des enseignants du primaire et de leur volonté de ne pas collaborer par leur silence complice ou leur participation active au démantèlement du service public d’éducation.

 

Aujourd’hui, à Colomiers, dans la ville où enseigne Alain Refalo, une lettre collective de désobéissance annonçant la suspension du dispositif de l’aide personnalisée, signée par 30 enseignants désobéisseurs de plusieurs écoles maternelles et élémentaires de la ville, a été remise à l’inspecteur de la circonscription. A Paris, ce sont 276 lettres de désobéissance qui ont été montrées (sans être remises) à l’Inspection Académique, ce matin.

 

Le réseau des enseignants en résistance dénonce la sanction disproportionnée infligée à Alain Refalo qui a accompli intégralement ses obligations de service en présence de tous les élèves. En sanctionnant l’initiateur de ce vaste mouvement de désobéissance, cette sanction n’a d’autre objectif que de faire plier les enseignants qui s'engagent dans la résistance aux réformes destructrices de M. Darcos. Il appelle les citoyens à se mobiliser pour exiger de l'Inspection Académique le retrait de cette sanction injuste et l’ouverture d’un débat public qui prenne en compte le mécontentement des enseignants et des parents d’élèves.

 

Le meilleur soutien que nous pouvons apporter aujourd'hui à Alain Refalo  est d'amplifier la désobéissance pédagogique dans les écoles afin de dénoncer les lois et les réformes qui déconstruisent l'Education Nationale. Le réseau des enseignants en résistance appelle les enseignants à ne plus mettre en oeuvre le dispositif de l'aide personnalisée et à le faire savoir à leur hiérarchie. Il appelle les citoyens à développer l’action publique dans et autour des écoles pour défendre et sauver l’Ecole publique en danger.

 

 

 

Contact presse : 06 61 58 10 55

 

Réseau des enseignants en résistance fédérés par le blog Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école
http://resistancepedagogique.blog4ever.com/blog/index-252147.html

 

Commenter cet article

Catherine Declis 25/01/2009 17:41

Comme précédemment Alain Refalo, j'ai fait suivre l'information au corps enseignant de ma connaissance qui sait diffuser largement lorsqu'il s'agit de l'avenir des enfants

Cordialement,

Catherine.

Sophie 23/01/2009 22:59

Incroyable cette histoire!
Etant en Belgique, je n'en avais pas entendu parler mais en tout cas, tout mon soutien à mes collègues français!
Une sanction injuste, il faut le dire!

michel 22/01/2009 23:20

Bravo à Alain

(qui s'occupe également du centre de ressources pour la non violence dans cette même ville de Colomiers)

voici donc une pure action de désobeissance civile, qu'il nous faut soutenir et faire se propager un peu partout.

puisse l'action du 29 janvier prochain en être le point de départ

Michel

Jean Dornac 23/01/2009 08:28


Merci à toi, Michel, pour cette précision importante que tu nous apportes ! ET que j'ai oublié, parce que un peu trop fatigué, hier soir...


catherine 22/01/2009 21:56

oui, Jean, Catherine est formidable. et vous aussi.
je vous embrasse tous deux de tout mon coeur.
Cathy

Jean Dornac 22/01/2009 22:00


Je vais rougir, vous savez, chère Cathy !... Merci à vous, merci de votre présence, de votre gentillesse, merci pour tout ce que vous êtes...

Jean


catherine 22/01/2009 21:39

oui, Jean, je n'en doute pas. a la lecture de l'article, j'avais compris qu'il s'agissait d'un homme de coeur, mais en plus, vous me dîtes que vous le connaissez, c'est pour moi le plus beau des passeports ! merci à lui. merci à tous ceux qui refusent de courber le dos !
je vous embrasse Jean bien tendrement
ps : Jean, je suis heureuse, j'ai pris contact avec Lyne qui m'a répondu. un trésor d'amour.
une belle chaîne d'Amitié va se nouer.
Grâce à Catherine et à vous Jean !!
merci pour tout

Jean Dornac 22/01/2009 21:52


Oh Cathy, vous me touchez vraiment beaucoup par la confiance que vous m'accordez ! Mais c'est vrai, Alain est un être d'exception !!

Et je suis vraiment, mais alors pleinement heureux du contact que vous avez avec Lyne. Je suis persuadé que si elle n'est plus seule, elle remontera la pente bien plus vite. Le pire avec ces
maladies, c'est bien la solitude, car on est sans arrêt soumis au risque de la dépression. Et cela, alors que l'on n'a plus de défense... C'est très, très dur.

C'est surtout Catherine Declis qu'il faut remercie. En dépti d'un état de santé pas encore bien brillant, elle se démène  extraordinairement pour venir en aide à tout ceux qu'elle peut
effectivement aider. Elle aussi, elle plus que digne de porter le nom d'homme, donc, d'humain...

Nous avons beaucoup de chance...
Bien tendrement à vous
Jean