SOUTIEN A MONSIEUR NICOLLET

Publié le par Jean Dornac

APICULTEUR - APITHERAPEUTE

 

Du latin « apis » pour abeille, l’apithérapie est aussi ancienne que l’apiculture elle-même et consiste à utiliser les produits récoltés, transformés ou sécrétés par l’abeille – le miel, la propolis, le pollen, la gelée royale et le venin – à des fins thérapeutiques et diététiques.

 

Les connaissances de l’usage médicinal du venin d’abeille remontent à la plus haute antiquité.

Des textes chinois vieux de 2 000 ans en font mention.

 

Charles Mraz, considéré comme un grand maître de l’apithérapie, apiculteur et thérapeute dans l’Etat du Vermont aux Etats-Unis a transmis son savoir faire partout dans le Monde jusqu’à sa mort en 1999.

 

L’immunologiste de renommée Internationale que fut Monsieur Jacques Benveniste, décédé le 3 octobre 2004, avant de consacrer sa vie à la « recherche sur la mémoire de l’eau », débuta sa théorie par l’étude de la réaction immunologique du sang humain à du venin d’abeille.

 

L’apipuncture est un procédé d’injection de venin d’abeille en des points bien précis permettant à l’organisme de rejoindre un meilleur fonctionnement cellulaire, protéine issue d’un invertébré qui tend à engendrer une réaction cellulaire favorable pour le métabolisme à titre préventif  et parfois curatif.

Le venin montre des effets anti inflammatoires jusqu’à 100 fois plus puissants que la cortisone sans effet secondaire et semble exercer une forte influence sur le système nerveux.

 

Monsieur Bernard Nicollet s’est penché sur cette question et au fil de ses recherches, noté une amélioration notamment de la sclérose en plaques et sclérose latérale amyotrophique sur les malades qui peuvent en témoigner.

 

Aussi, il est intéressant de lire l’article suivant du tradipraticien Monsieur Bernard NICOLLET, qui n’est resté affiché que quelques jours sur Internet

Apithérapie http://www.apitherapie.fr/

Apipuncture qui est à nouveau accessible http://www.apipuncture.fr/auteur.htm

 

Catherine Declis.

 

http://www.apitherapie.fr/bienvenue.htm

 

Copie de la page Internet de Bernard Nicollet, page que vous ne trouvez plus... Devinez pourquoi ?...


Ce n'est qu'un au revoir .. Malades, je ne vous abandonne pas !

Bienvenue sur la Version 9 (20/12/2008 ) qui n'a plus que quelques jours d'existence.. !

S'il vous plaît, Prenez le temps de lire cette page

Le but de ce site:

Ce site était essentiellement destiné aux personnes atteintes de pathologies lourdes comme la Sclérose en plaques. Hélas, depuis quelques jours, je suis mis dans l'interdiction de pratiquer en France, un art ancestral que je destinais non seulement à soulager mais améliorer l'état de santé des personnes atteintes de SEP et de SLA avec les abeilles et leur prodigieuse seringue naturelle.


Interrogations et triste constat


Dans un pays où il ne fait plus si bon vivre (je l'ai pourtant cru jusqu'à ces derniers jours), force est de se rendre à l'évidence:

On ne veut surtout pas prendre de responsabilité en essayant de regarder les thérapeutiques naturelles. La jalousie des lobbies pharmaceutiques et le "hold-up" qu'elle exerce sur une médecine tant enviée dans le monde conduit malheureusement beaucoup de malades dans l'échec thérapeutique et ceux qui vocifèreront "au scandale" en lisant ces quelques lignes sont ceux qui justement sont les plus intéressés dans un système où l'argent coule à flot. On n'a jamais autant parlé de déficit et de trou, mais l'argent n'a jamais manqué sauf pour les petites gens qui se sont vus délester du remboursement de leur simple médicament.
Qui paye ? Nous les contribuables.. Par nos charges sociales, TVA et autres impôts nous ne faisons qu'enrichir un monde qui se contrefiche bien de l'état de santé d'une personne atteinte de Sclérose en plaques dès lors qu'elle accepte une médication qui entre dans le moule d'un système !


                                             Comment poursuivre mes travaux alors que l'ensemble de mon matériel, livres d'études et la compilation de mes travaux sont aujourd'hui saisis dans un but précis: celui d'empêcher la propagation d'une thérapeutique certes non reconnue mais qui donne de bons résultats ?
Bernard Nicollet

Pour quelles raisons la Sécurité sociale ferme-t-elle les yeux en acceptant de rembourser des médicaments super onéreux et j'ose le dire, qui n'apportent que très peu de concret dans le domaine de la SEP pour ne citer qu'un domaine que je connais bien ? Eh bien simplement parce de hautes études scientifiques ont été conduites uniquement pour cela.. Mais qu'en est-il réellement des résultats ? A-t-on vu des infirmes de la SEP sortir de leur fauteuil roulant avec ces super traitements ?

D'année en année, la médecine s'est engouffrée dans un système directement insufflé par Napoléon qui disait que pour réussir, il fallait promettre mais ne jamais tenir ses promesses. Dans un même ordre d'idée, quelques années plus tard après la sortie d'un médicament, il suffira aux laboratoires de changer quelques goûtes de perlimpinpin de leur précieux produit pour être réactivé dans ce système bien rôdé et dans lequel tout le monde ferme les yeux.

 

Depuis neuf ans, je me suis dépensé sans compter pour des personnes qui voulaient "sortir de leur maladie". Bon nombre d'entre elles ont obtenu de très nettes améliorations et me font part régulièrement de leur meilleur état de santé. Un certain nombre de médecins et de neurologues ont parfaitement constaté ces améliorations chez les personnes qui utilisent cette méthode de soins un peu particulière.

Malheureusement, le protocole sur lequel je me fonde est jugé "très simple et rustique". en conséquence, qui en médecine voudrait se pencher sur cette question ?


Ah bien sûr, tous vont se réfugier derrière une étude scientifique (qui n'a de louable que le fait d'avoir été nommée ainsi et qui a été conduite en Hollande), étude qui conclue au manque de résultats du venin d'abeille dans le traitement de la SEP.. Si aujourd'hui nous conduisions une telle étude à l'encontre des médicaments sensés traiter la SEP.. je vous laisse imaginer..

Notez que la Sécu y gagnerait de quelques centaines de millions d'euros d'économies mais cela pourrait faire désordre quelque part.. Un scandale de plus ? Bof ! on voit cela tous les jours à la télé.

"C'est l'histoire d'un mec... qui du fin fond d'un trou de la Loire en France, dans un petit bled nommé "le Cergne" jouait avec ses abeilles. Comment ?.. vous prétendez qu'il obtient des résultats dans la SEP ? Mais ma brave dame, mon brave Monsieur, ne croyez-vous pas que si c'était vrai, cela se saurait et moi le premier..? Un traitement aux abeilles ? Pfff...mais c'est n'importe quoi et moi qui vous croyait intelligente !


Il aura fallu l'intervention de douze gendarmes et d'un juge d'instruction pour me dépecer de tous mes moyens lors d'une perquisition: (table de travail, mannequins, squelette, livres d'études et de références, ordinateurs, disques de sauvegarde etc.. résumé en une seule phrase.. "tout m'a été confisqué sauf ma liberté de penser". Ce n'était pourtant pas pour cause de plainte d'un de mes malades. Ah ! il m'ont laissé la vie ? d'accord mais pour combien de temps encore si je tiens compte de l'enjeu économique des laboratoires que je dénonce ici et si je m'en tiens à l'inhumanité d'une certaine justice va jusqu'au point de m'interdire de prendre contact avec mes patients SEP mais aussi et surtout SLA pour qui le pronostic vital est engagé. Dans une enquête où tout est conduit à charge pour démontrer que l'apipuncture serait une pratique illégale de la médecine et Bernard NICOLLET en particulier, cela me donne souvent envie de pleurer et de vomir. Je pleure de dégoût pour ces malades qui n'ont qu'un seul espoir: celui de survivre et de s'accrocher..

N'ayant plus de ressources, je suis donc sur la touche et bientôt au fond de la tourmente car je n'ai pas même les moyens de m'offrir les services d'un (bon) avocat.. (de toutes façons pour quoi faire ? Mon affaire n'est-elle pas quelque part déjà jugée avant d'avoir été) ?

Mais comme le disait Charcot (qui a de loin contribué à la découverte de la SEP):
"Sans rénovation scientifique, la pratique médicale deviendrait bientôt une routine attardée, comme stéréotypée"* 


N'avez-vous pas remarqué que plus nous cherchons plus nous sommes dans le constat d'apparition de nouvelles maladies toujours plus difficiles à traiter quand elles ne sont pas "orphelines"?


Mon seul espoir était celui d'une pierre en l'air.. Je n'ai jamais prétendu "guérir" de même que je n'ai jamais prétendu être médecin, mais j'ai voulu "ouvrir" le débat pour que l'apipuncture soit au moins regardée et considérée de par ses résultats. Quelque soit l'enjeu économique, il serait bien d'arrêter de penser que seule, la médecine "officielle" détient les clés de la santé. De plus en plus de personnes dès lors qu'elles sont touchées par la maladie font de moins en moins confiance à une médecine de l'échec car elle est entrée dans le monde du business et sorti de celui de la compassion..

Oh bien sûr, il restera toujours quelque vieux toubib attaché à son amour du bien pour autrui mais pour combien de temps encore (j'en suis témoin puisque le mien fait encore partie des vrais..)  Ne pourrions nous pas concevoir un nouveau système qui encadrerait les médecines non conventionnelles qui produisent du résultat et les mettre soit en concurrence soit en complémentarité l'une et l'autre avec le monde de la médecine allopathique ?

Pourquoi ne pas reconnaître un aspect qui pourrait être complémentaire afin d'éviter les dérives induites par des personnes peu scrupuleuses profitant d'une certaine détresse humaine ? Pourquoi ne pas partager une partie de cette ressource afin de récompenser également des techniques naturelles de soins qui produisent concrètement des résultats pour les malades ?  Le système de Sécurité Sociale perd beaucoup d'argent en refusant de s'ouvrir à d'autres réalités.. Tout le monde serait gagnant ! Malheureusement, ceci reste pour l'heure un débat clos d'avance car ce n'est certainement pas un domaine dans lequel un certain Nicolas Sarkozy ou ses ministres se risqueront de mettre les pieds pour aller dans ce sens.. C'est tellement plus facile de laisser poursuivre et écraser un petit cafard comme moi ! Quelle victoire !


Une triple note positive.. (On croirait des comtes de Noël de Pierre BELLEMARE..)

La première se passe il y a quelques jours quand un malade (français) m'a fait savoir que sa mutuelle lui avait versé 200 euros pour répondre à sa demande de prise en charge.. de sa thérapie !

Même s'il s'agit d'un "versement exceptionnel", quel geste merveilleux de reconnaissance.. Je ne citerai pas ici le nom de cette mutuelle mais puisse le personnel qui a étudié son dossier, recevoir une bénédiction éternelle ! J'ai eu personnellement à répondre à une enquêtrice de ce groupe, ce qui m'avait vraiment laissé perplexe et dubitatif.. Je n'aurais pas été outre mesure surpris si j'avais été Canadien (car ce pays et principalement le Québec, pratique déjà cette forme de prise en charge) mais pour ce qui concerne la France... il s'agit là d'une grande première qui mérite d'être saluée et respectée.. Merci ! Merci pour lui, Merci pour ce geste si symbolique de soutien et d'espoir !
(vous vous reconnaîtrez)


La deuxième note positive, je la dois à mon Juge d'instruction. Puisse mes amis malades comprendre ici ce que je me suis efforcé de leur faire comprendre lors du temps que nous avons partagé. Il s'agit de chercher le coté positif quand on est plongé dans le désespoir, l'isolement ou plus simplement dans la période la plus sombre de notre existence.

Alors que Christine et moi étions dans une telle situation, nous n'avions que cela en tête: que faire maintenant que nous n'avons plus rien ? C'est la saison morte pour nos abeilles.. nos moutons sont à la bergerie et la neige recouvre le jardin d'une belle épaisseur.

A cette question lisez bien ce qui suit:
Quelques jours plus tard (après la perquisition), un neurologue (un bon samaritain devrai-je dire), m'offrit un merveilleux livre de neurologie pour m'aider dans mon étude. Un ami à qui j'avais offert un Traité d'Acupuncture rare et qui eut vent de ma situation me prêtait dans un même temps son encyclopédie et son ordinateur pour m'aider à recompiler ce qui pouvait l'être. Enfin, n'ayant plus de planches anatomiques, j'ai du racheter un livre d'étude.

Puisque mes consultations étaient closes et interdites, il me restait donc du temps pour me remettre aux études, ce que je fis immédiatement car j'avais accumulé un certain retard.
Eh bien ce temps m'a non seulement permis de parachever mon protocole sur les dermatomes mais de surcroît, trouver une explication cohérente sur l'action du venin dans le traitement de la SLA. Cette découverte sera maintenant publiée aux Etats Unis dans les tous prochains jours, je n'attends plus que l'avis de parution qui sera pour moi la consécration et l'aboutissement d'un dur travail non reconnu ici en France.  Merci.. Juge, sans vous je serais peut-être passé à côté du but.


Enfin, la troisième note positive concerne une note écrite par le neurologue d'un malade adressée à son médecin. Cette note constate des résultats flagrants et encourage la poursuite et la continuation de notre thérapeutique tant ces résultats semblent concluants dans son cas.


J'ai envie de dire Merci. Merci à tous les Neurologues et Médecins qui ne sont pas "butés" mais ouverts, Merci à ceux qui ne laisseront pas leur constat comme une lettre morte dans le tiroir d'un vieux meuble. L'apipuncture a beaucoup à nous apprendre et reste à étudier scientifiquement.

Je me tiens personnellement à la disposition d'un service qui souhaiterait entreprendre une telle recherche.


Vous avez une SEP ou une SLA ? Vous êtes Français ? .. dommage  ! mais gardez l'espoir il y a toujours une solution si on la cherche comme un trésor, Il y a toujours des personnes pour faire le bien (même parmi les neuros). Si elles sont moins nombreuses que celles qui ne font que se caresser le nombril elles existent. Courage et Espoir sinon, il n'y aurait pas de problème.. JOYEUX NOËL  A TOUS

 

 

 

 

 

Publié dans Bernard Nicollet

Commenter cet article

Catherine Declis 16/02/2009 19:17

Un détail peut-être, concernant une personne atteinte de psoriasis qui s'est trouvée définitivement débarrassée de cette pathologie que l'on reconnaît dorénavant en maladie auto immune me semble-t-il, suite à une piqûre accidentelle de venin d'abeille

A suivre...

Catherine Declis 16/02/2009 13:39

Bonjour Madame et Monsieur Nicollet,

Très heureuse de lire vos bonnes nouvelles, et sachez que je suivrai votre travail et cheminement avec les moyens qui me sont actuels, Internet, car il m’est naturellement impossible de m’éloigner de la source d’une richesse tel que le Monde des abeilles, invertébrés merveilleux possédant toutes les clés primordiales que nous autres, humains, sommes bien loin de prétendre égaler, tellement éloignés des codes fondamentaux vitaux de priorité pour une belle fonctionnalité

Je me permettrai peut-être de reléguer ici de temps à autres des informations importantes en qualité de santé du Monde des abeilles et observations naturelles

Je vous adresse toutes mes bonnes pensées vers Christine et vous-même, votre famille, amis et n’hésitez pas dans le futur à venir ici poser quelques grains que je souhaite de tout cœur être de pollen…

Un salut tout particulier à toutes les reines et ouvrières des pays du Miel, royaume de l’essentiel

Cordialement,

Catherine.

Bernard NICOLLET 16/02/2009 12:05

Catherine
Pour ceux que cela intéresse, la page su site est:

www.abeille-et-nature.com

Bien à vous tous
BN

Bernard NICOLLET 16/02/2009 12:02

Bonjour à tous et toutes.
Tout d'abord: Merci Catherine pour ce que vous faites et le soutien moral que vous m'apportez.
Je tiens juste à préciser au médecin qui a fait l'observation plus haut sur les dangers du venin que cette information était existante sur le site. De plus, lors d'une toute première entrevue avec un malade, c'est la première chose que je mets en évidence, même si le risque est très exceptionnellement rare contrairement à tous les chocs anaphylactiques reconnus et liés aux médicaments et injections diverses dans les hôpitaux.
Mes serveurs internet ont bien été fermés non pas par ma volonté bien au contraire.
En attendant et espérant une fin honorable pour la pratique d'apipuncture que j'ai mise au point spécialement dans le domaine de la SLA (maladie de Charcot), je retrouve après ce viol intellectuel en réunion, un peu de sérénité avec mes ruches qui commencent à se réveiller même si l'hiver n'est pas complètement terminé. Afin de survivre J'ai donc ouvert pour l'instant une toute nouvelle page sur l'apiculture (en omettant volontairement de parler d'apithérapie et d'apipuncture car cela m'est formellement interdit pour l'instant). Cela me permettra peut-être de vendre notre miel et nos produits de la ruche ?
L'humanité a parfois un goût amer d'inhumanité en ce qu'elle a perdu le sens des valeurs comme la compassion et l'empathie naturelle envers ceux qui sont plongés dans le désespoir et pour qui la médecine allopathique n'a rien hélas de concret à proposer.

Merci à vous Catherine et tous ceux qui, comme vous...

Jean Dornac 16/02/2009 12:55


Bonjour Monsieur Nicollet

Merci pour votre intervention et les informations que vous nous apportez.

En cette époque, il faut hélas savoir que nous pouvons tous et très vite être censurés. Le fait du roi n'est pas que celui du Président, mais de tous les pouvoirs qui imagnient détenir LA
vérité...

Cette même époque tragique rejette aussi bien la compassion que l'empathie, ne connaissant et ne reconnaissant que les espèces sonnantes et trébucantes... On voit, actuellement, vers où ces dérives
nous mènent tous...

Amicalement
Jean


Catherine Declis 28/01/2009 13:34

Comment savoir ?

Aux réparateurs de voir !

Jean Dornac 28/01/2009 13:37


Bien, attendons d'en savoir plus en espérant que nous saurons... C'est important car, plus que jamais, les libertés s'envolent, comme aspirées avant d'être enfermées, quelque part, dans la cage
sordide de quelques esprits commodément sécuritaires...